30.01.2017 — 11.02.2017

Résidence

La Cité du Cirque Marcel-Marceau

Résidence de la cie Mesdemoiselles

Les Écailles (titre provisoire)

La compagnie Mesdemoiselles souhaite fusionner l’acte théâtral et l’acte acrobatique dans sa nouvelle création, pour faire émerger « un espace circassien où la voix sonne juste, où les corps racontent ». Le travail en résidence du 30 janvier au 11 février 2017 portera sur l’écriture au plateau du spectacle « Les Écailles » (titre provisoire) : l’histoire de trois femmes en quête de savoir être femmes à l’entrée de leur quatrième décennie (sortie prévue au printemps 2017).

Sortie de résidence vendredi 10 février à 20h30 à la Cité du Cirque au Mans.

Sortie : printemps 2017

Disciplines : corde volante, acrobatie, contorsion, théâtre

L'équipe : de et avec Claire Nouteau, Laure Bancillon et Anna Von Grünigen, Jean-Yves Penafiel à la mise en scène

Le projet artistique

Dans « Les Écailles », la mythologie et les archétypes viendront à la rescousse d’une difficile compréhension des états de femmes. Il sera question de la femme trentenaire. Surgiront comme des cauchemars ou des songes, méduse et ses sœurs, les parques, donneuses, fileuses et coupeuses de vie. Les vieilles, miroirs inquiétants de nos belles jeunesses.

« À trente ans, comment marchent nos jambes de femmes sur les routes de nos sociétés ? »

La compagnie Mesdemoiselles (49)

La compagnie Mesdemoiselles a été créée en 2008 par deux artistes, Claire Nouteau et Laure Bancillon, issues de l’Académie Fratellini, école supérieure des Arts du Cirque. En 2009, la compagnie s’installe aux Ulmes près de Saumur (49), et imagine un lieu de vie et de création qu'elle nomme Le Pressoir. La compagnie a plusieurs créations à son répertoire : le spectacle de rue « L’Oca » en 2011, « La part des anges », dîner-spectacle en 2013, « In Situ » en 2014.

Le travail de la compagnie Mesdemoiselles repose sur l'alliance de pratiques circassiennes, telles que la corde volante, la contorsion, les équilibres et la corde lisse, à un jeu théâtral riche et débridé. Les spectacles se jouent en rue, les publics sont toujours parties prenantes des représentations, les artistes jouent avec eux : ils passent alors de scènes lyriques et intérieures à des moments d’adresses directes, chaotiques et drôles.

Accueil en résidence et coproduction Pôle régional des Arts du Cirque des Pays de la Loire (Cité du Cirque Marcel Marceau - festival Le Mans fait son Cirque)