Le Sirque - Pôle national des arts du cirque de Nexon développe à l’échelle de son territoire un programme de soutien aux auteurs de cirque pratiquant celui-ci au risque de l’art, avec le souci permanent de penser la transmission du savoir et des œuvres.

Tout au long de l'année, Le Sirque s'inscrit dans plusieurs domaines, celui de la création contemporaine et de sa diffusion sur l'ensemble du territoire, celui de l'éducation artistique et de la formation du regard. Au cœur de l'été limousin, La route du Cirque compte parmi les festivals de cirque de création reconnus et propose une programmation pour tous les publics exclusivement consacrée aux nouvelles esthétiques sous chapiteaux ; tout au long de l’année, les Itinéraires de Cirque en Limousin, vaste réseau interrégional, permettent une programmation sous chapiteaux dans une démarche partenariale au cœur des territoires.

Depuis 1987 où Nexon voit son « premier » chapiteau implanté dans le parc du château pour les Stages Internationaux des arts du cirque avec l’Ecole Nationale du Cirque Annie-Fratellini et, à partir de 2001, date à laquelle le pôle cirque de Nexon est « labellisé » par le Ministère de la Culture et de la Communication, Le Sirque reste fidèle à ses missions de repérer, favoriser, accompagner l’émergence d’auteurs et de créateurs, fort de la confiance d’un public toutes générations confondues.

Il est équipé d'un chapiteau permanent de 400 places installé dans le parc du château de Nexon, site classé, domaine boisé de 40 hectares. De forme circulaire de 24m de diamètre intérieur et de 32m extérieur, son ossature est constituée de 4 mâts de 13m de haut et d'une coupole ronde de 8,5m de diamètre, suspendue aux mâts à 10m de haut. Le choix des couleurs et sa forme prennent en compte le patrimoine architectural du site.

En janvier 2014, Martin Palisse, artiste jongleur, metteur en piste et co-fondateur du Cirque Bang Bang est nommé à la direction du Sirque - Pôle National des Arts du Cirque de Nexon en Limousin, une première dans l’existence de ce label du ministère de la Culture et de la Communication.
Il succède à Marc Délhiat et Guiloui Karl -un tournant pour le Sirque qui connait son premier changement de direction- qui de 1990 à 2013, ont placé au coeur de leur démarche la rencontre entre la création artistique et un large public, ont inventé le festival La Route du Cirque dès 2001 et accompagné le développement de la structure, pérennisée avec un chapiteau permanent la même année.

Martin Palisse bâtit son projet autour d'une forte présence artistique. Pensé comme une « maison de la création », le Sirque consacrera une place importante à l'écriture et aux auteurs de cirque, avec une attention particulière aux filiations intergénérationnelles et le souci de la transmission du répertoire contemporain du cirque. L'action de diffusion se déploiera autour de thématiques fortes en lien avec les auteurs accueillis en résidence. Des partenariats avec les écoles et un soutien aux pratiques des amateurs, notamment autour du jonglage, seront étroitement élaborés avec son territoire proche et élargi.