Le plus petit cirque du monde est à la fois une école de cirque, une fabrique artistique, un laboratoire de lien social et une plateforme d’échanges internationaux. Installé dans ses nouveaux espaces situés dans le quartier prioritaire des Tertres-Cuverons à Bagneux, le plus petit cirque du monde poursuit son développement autour des valeurs qui ont façonné son identité depuis 25 ans : ouverture sur le monde, citoyenneté, solidarité, cosmopolitisme, métissage et indisciplinarité.

Fondé sous la forme d’une association à but non-lucratif et issu des mouvements d’éducation populaire, le plus petit cirque du monde s’est donné pour vocation d’établir des liens étroits entre pratiques culturelles et artistiques et les réalités territoriales et humaines du quartier des Tertres – Cuverons. Les administrateurs bénévoles ont eu à cœur d’en faire un lieu d’échange et de partage d’idées, permettant de créer du lien dans ce quartier. Aujourd’hui le plus petit cirque du monde développe ses activités autour de 3 axes intimement liés l’un à l’autre.

  • Habiter un lieu et son territoire

Implanté depuis 23 ans dans le quartier prioritaire des Tertres-Cuverons à Bagneux, le plus petit cirque du monde se veut acteur de la transformation sociale de son territoire, utilisant le cirque comme un moyen pour créer du lien social. Par ses actions menées avec de multiples partenaires, il favorise la mixité sociale et l’accès aux pratiques artistiques et culturelles de publics populaires et encourage la participation des habitants à la vie de leur quartier. La présence de ce cirque du XXIe siècle au cœur du quartier contribue à améliorer l’image et l’attractivité de ce territoire de banlieue.

Son engagement en faveur d’un usage « social » du cirque façonne son identité plurielle, ouverte sur le monde et la différence, à l’image de son quartier d’implantation.

  • Accompagner et transmettre

L’association a été fondée pour accompagner l’apprentissage des arts du cirque : aujourd’hui elle met en place des programmes d’éducation artistique pour tous âges, niveaux et expériences et des formations professionnelles.

Première école de pratique amateur en Île de France, elle défend une pédagogie active et éthique où le cirque favorise la prise d’initiative, l’autonomie et devient un outil de mixité et de socialisation. Intégrant à son enseignement les cultures urbaines (hip-hop, parkour, slackline, foot freestyle…), le croisement des arts est un des piliers de sa pédagogie.

L’association développe en parallèle des programmes de formation professionnelle en partenariat avec des universités (Université Libre de Bruxelles, Université Catholique de Louvain, Université Paris Sud) et les membres de CARAVAN Circus Network. En janvier 2016, deux programmes de formation professionnelle ont été ainsi lancés.

  • Expérimenter et rechercher

Le plus petit cirque du monde crée des projets artistiques qui visent à expérimenter et tester de nouvelles formes d’écriture, de nouveaux rapports avec le public. Incluant, au-delà des arts du cirque, les nouvelles formes liées aux cultures urbaines, le geste acrobatique est au cœur du projet artistique du plus petit cirque du monde, on parle ici des « arts du risque ».

A travers son engagement dans plusieurs réseaux (CARAVAN, Trans Europe Halles), et sa participation sur des projets de conférences, séminaires, colloques et publication, le plus petit cirque du monde s’investit dans la recherche et la réflexion sur diverses thématiques telles que les arts du risque, la transmission des savoirs, le cirque social et son interaction avec le territoire.

Crédit photo : Photo Club Bagneux

Actualités

26.09 > 27.09

Création

Temps fort Pépinière / Borderless - Seb & Blanca

Lors du Temps Fort de la Pépinière "Premiers Pas" du PPCM, découvrez les premières créations des artistes émergents soutenus par le dispositif !

28.09 > 29.09

Création

Robert n'a pas de paillettes - Arthur Sidoroff

Robert n'a pas de paillettes

Voir toutes les actualités du membre